Afflux de migrants en Hongrie : le HCR "prêt" à aider les Etats

Alors que des milliers de migrants continuent d'affluer à la frontière hongroise, l'Allemagne renonce à renvoyer les Syriens vers leur pays d'entrée dans l'UE. Et l'Europe pourrait installer un centre d'accueil en Hongrie. Tout dépend des "modalités" répond Céline Schmitt, porte-parole du HCR en France.

(Céline Schmitt, porte-parole du HCR en France © RF)

"A ce jour on a un chiffre de plus de 290.000 personnes qui sont arrivées en Europe depuis le début de l'année, majoritairement en Grèce mais aussi en Italie. La majorité des personnes qui arrivent sont des personnes qui fuient la guerre. Les ressources diminuent pour aider les réfugiés dans les pays voisins. Ils se dirigent vers l'Europe " a expliqué Céline Schmitt. "Nous le HCR, on est prêt à aider les Etats ". Et la porte-parole du Haut Commissariat de l'Onu aux réfugiés en France accueille avec prudence la proposition de l'Europe de créer un centre d'accueil en Hongrie : "Il faut voir quelles sont les modalités. Il est très important que les réfugiés puissent être identifiés et enregistrés. Et que cela se fasse de la meilleure façon possible ". Et elle insiste : *"Le plus important c'est la protection des personnes, avec dignité, et humanité. Il faut les protéger."

 *

Afflux de migrants en Hongrie : le HCR "prêt" à aider les Etats - Céline Schmitt interrogée par Fabienne Sintès
--'--
--'--