A 99 ans, il divorce pour une infidélité datant des années 1940

Cinq enfants, une douzaine de petits-enfants, un arrière petit-enfant et près de quatre-vingts ans de mariage n'y ont rien fait. Antonio demande le divorce. 

C\'est en tombant sur de vieilles lettres qu\'Antonio a découvert l\'infidélité de sa femme durant les années 1940.
C'est en tombant sur de vieilles lettres qu'Antonio a découvert l'infidélité de sa femme durant les années 1940. (ABECASIS / SIPA)

Quelques jours avant Noël, alors qu'il fouillait dans une vieille commode, Antonio C., un Italien de 99 ans, tombe sur des vieilles lettres. De sa femme à un autre homme. 

Selon les documents, remis à la Cour de Rome, elles ont été écrites par Rosa C., 96 ans, à son amant dans les années 1940. Face aux missives, Rosa reconnaît cet adultère, et peu importe qu'il ait eu lieu il y a plus de soixante ans, Antonio demande immédiatement le divorce, raconte le Telegraph (lien en anglais)

Le couple, qui s'est rencontré dans les années 1930 alors qu'Antonio était un officier carabinier en poste à Naples, s'apprête donc à se séparer. Au grand dam de la famille : cinq enfants, une douzaine de petits-enfants et un arrière petit-enfant.

Selon le Telegraph, il devient aussi le couple le plus âgé à divorcer, devant les Britanniques Bertie et Jess Woods qui, en 2009, et à 98 ans, avaient mis fin à trente-six ans de mariage.