Cet article date de plus de neuf ans.

47.000 poules pondeuses devaient être tuées vendredi, atteintes du virus H7 de la grippe aviaire aux Pays-Bas

"La grippe aviaire a été découverte dans un élevage de 47.000 volailles", a déclaré Murco Mijnlieff, un porte-parole du ministère."La ferme est en train d'être nettoyée et les volailles en train d'être tuées".
Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Lors de la précédente épidémie en 2003, plus de 25 millions de volailles avaient été supprimées

"La grippe aviaire a été découverte dans un élevage de 47.000 volailles", a déclaré Murco Mijnlieff, un porte-parole du ministère.
"La ferme est en train d'être nettoyée et les volailles en train d'être tuées".

Ces poules faisaient partie d'un élevage situé à Creil, dans le nord des Pays-Bas. On y avait détecté une version faiblement pathogène de la grippe aviaire, a annoncé le ministère de l'agriculture.

Le virus avait été découvert plus tôt dans la semaine, l'éleveur ayant remarqué que de nombreuses poules étaient malades et qu'elles pondaient moins d'oeufs, a-t-il précisé. Des tests ont alors été réalisés, montrant qu'il s'agissait du virus H7 de la grippe aviaire.

Une interdiction de transporter des volailles, des oeufs et du fumier de volaille a été décrétée dans un rayon de trois kilomètres autour de l'élevage contaminé et des analyses vont être effectuées dans cinq élevages de volailles situés à proximité de celui-ci.

Le virus H7 est faiblement pathogène, selon M. Mjinlieff, mais il peut muter pour devenir un virus hautement pathogène contagieux et mortel pour les volailles, n'occasionnant que des rhumes chez les humains.

En 2003, le pays avait été durement touché par une épizootie (H7N7) qui avait ravagé les élevages. Les services sanitaires avaient procédé à l'abattage de plus de 25 millions de volailles, soit un quart de la population avicole de l'époque.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.