Espionnage américain : l'Élysée dénonce des "faits inacceptables"

Les ministres étaient convoqués en urgence ce mercredi 24 juin pour un Conseil de défense.

FRANCE 2

Dès la diffusion des révélations sur les écoutes de trois présidents français par les États-Unis, François Hollande a convoqué un Conseil de défense ce mercredi 24 juin.
Ministres, responsables des services de renseignement extérieur et intérieur et François Hollande étaient réunis ce matin à l'Élysée. Une dramatisation visant à afficher la fermeté à l'égard des États-Unis. Un communiqué a été publié à la fin de la réunion, dénonçant des "faits inacceptables".

L'ambassadrice des États-Unis convoquée

À l'issu du Conseil des ministres, Laurent Fabius n'a pas dit un mot, mais a convoqué cet après-midi l'ambassadrice des États-Unis. Par ailleurs, le porte-parole du gouvernement rappelle qu'en 2013 déjà, les USA s'étaient engagés à cesser ces pratiques. "Le coordinateur du renseignement va retourner aux États-Unis d'ici quelques jours", a annoncé Stéphane Le Foll. Pendant ce temps, une vingtaine de responsables parlementaires ont été reçus à l'Élysée pour faire le point sur ces écoutes américaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
De gauche à droite, Gérard Larcher, président du Sénat, le président François Hollande et Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, à l\'Elysée, mercredi 24 juin 2015, après la publication d\'informations sur les écoutes des présidents français. 
De gauche à droite, Gérard Larcher, président du Sénat, le président François Hollande et Laurent Fabius, le ministre des Affaires étrangères, à l'Elysée, mercredi 24 juin 2015, après la publication d'informations sur les écoutes des présidents français.  (MAXPPP)