Vin rosé : l'arnaque de l'été

Très consommé l'été par les Français, certaines bouteilles de vin rosé pourraient en fait provenir d'Espagne. Retour sur une arnaque à la provenance. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

C'est la star des terrasses. L'été, le rosé s'invite à l'apéro dans les verres des Français. Normalement produit en France, ce vin vient peut-être d'Espagne. Difficile pour le consommateur de s'y retrouver dans les rayons. "On ne sait pas vraiment d'où il vient, à moins de l'acheter dans une cave", concède une passante. "C'est compliqué de déchiffrer les petits caractères des étiquettes lorsque je n'ai pas mes lunettes de vue", explique un consommateur. Certaines étiquettes sont trompeuses, en suggérant une origine française pour des vins produits en Espagne. 

10 millions de bouteilles interceptées

Les inspecteurs de la répression des fraudes ont intercepté 10 millions de bouteilles de rosé francisées. "Les cas de francisation ou les pratiques commerciales trompeuses portent sur des volumes très importants. Ces pratiques portent un préjudice important aux professionnels français", précise Alexandre Chevallier, membre de la Direction générale de la concurrence, consommation et répression des fraudes. Un préjudice significatif, puisque la France est le premier producteur mondial et le premier consommateur de rosé. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des bouteilles de vin rosé, le 17 mars 2017.
Des bouteilles de vin rosé, le 17 mars 2017. (MAXPPP)