Cet article date de plus de quatre ans.

Referendum catalan : l'indépendance remise en cause par la fuite des banques et sociétés ?

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
Referendum catalan : l'indépendance remise en cause par la fuite des banques et sociétés ?
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Stéphanie Perez, envoyée spéciale à Barcelone pour France 2, revient sur les tergiversations au sein de la Catalogne au moment d'annoncer unilatéralement son indépendance. La faute à une migration économique de nombreuses entreprises et banques.

En direct de Barcelone, Stéphanie Perez, envoyée spéciale pour France 2, fait le point sur l'évolution de la crise catalane. "La nouvelle, c'est que le président de la Catalogne, Carles Puigdemont, a repoussé son audition devant le Parlement catalan, au cours de laquelle il est censé théoriquement déclarer unilatéralement l'indépendance de la Catalogne. C'était prévu pour lundi, ce sera finalement mardi à 18h." Est-ce un signe d'embarras des indépendantistes ou d'apaisement ? Dur à dire clairement, mais "la journée a été rude pour les indépendantistes", reprend Stéphanie Perez. "Les sociétés annoncent les unes après les autres qu'elles veulent quitter la région. Le FMI tire la sonnette d'alarme sur les dangers d'une sécession financière."

L'arme économique après l'arme judiciaire

Deux grandes banques catalanes, la Sabadell et la Caixa, sont en effet sur le point de quitter Barcelone, direction Alicante et Valence. Annonce spectaculaire visant à faire pression sur les indépendantistes, mais aussi à rassurer les marchés et les clients. Une Catalogne indépendante devrait quitter théoriquement l'Union Européenne et donc la zone euro. Seule parade possible, déménager le siège social. D'autres entreprises de premier plan envisagent de faire la même chose. Une fuite facilitée par les autorités espagnoles. Après l'arme judiciaire, Madrid dégaine l'arme économique.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.