Près d'un Français sur deux favorable à la tenue de référendums légaux d'autodétermination en France

Après le référendum en Catalogne, 53% des Français se disent favorables à la tenue de référendums légaux sur l'indépendance de régions comme la Corse ou le Pays basque, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo.

Dans un bureau de vote du référendum d\'autodétermination de la Catalogne, à Barcelone (Espagne), le 1er octobre 2017.
Dans un bureau de vote du référendum d'autodétermination de la Catalogne, à Barcelone (Espagne), le 1er octobre 2017. (EDUARDO SANZ NIETO / CITIZENSIDE / AFP)

Un Français sur deux (53%) serait favorable à la tenue de référendums légaux sur l'indépendance de régions comme la Corse ou le Pays basque, selon un sondage Odoxa-Dentsu Consulting pour franceinfo et Le Figaro, jeudi 5 octobre. 

Les Français "pour" ces scrutins attachent une importance particulière aux conditions dans lesquelles ils seraient organisés. Ainsi, ils devraient s'effectuer dans "des conditions démocratiques, à la fois sereines et bien cadrées", et "laissant du temps au débat démocratique contradictoire". 

Près d\'un français sur deux serait favorable à la tenue de référendums d\'autodétermination en France
Près d'un français sur deux serait favorable à la tenue de référendums d'autodétermination en France (FRANCEINFO)

Sur le référendum organisé en Catalogne, les Français gardent à l'esprit les scènes d'affrontement entre des indépendantistes catalans et la police, le jour du référendum d'autodétermination en Catalogne. Ainsi, huit sondés sur dix ont été choqués par la réaction de Madrid et les images de violences policières. De ce fait, la bataille des images a été largement remportée par les séparatistes.

Huit sondés sur dix ont été choqués par la réaction de Madrid et les images de violences policières le jour du référendum d\'autodétermination en Catalogne.
Huit sondés sur dix ont été choqués par la réaction de Madrid et les images de violences policières le jour du référendum d'autodétermination en Catalogne. (FRANCEINFO)

Par ailleurs, une majorité de Français estiment que l'indépendance de la Catalogne serait non seulement mauvaise pour l'Espagne (69 % des sondés le pensent), mais aussi pour l'Europe (à 59%) et même pour la France (à 54%).

Enfin, les sondés sont partagés sur les suites à donner au référendum du dimanche 1er octobre. Environ un sur deux (52%) pense que l'ont doit "en tenir compte" d'une manière ou d'une autre. Les autres estiment au contraire que l'on ne doit en tenir aucun compte.

Le sondage Odoxa-Dentsu Consulting a été réalisé sur internet entre les 4 et 5 octobre 2017 auprès d'un échantillon de 986 personnes représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, parmi lesquelles 244 sympathisants de gauche, 134 sympathisants En Marche, 115 sympathisants de droite hors FN et 166 du FN. La représentativité de l’échantillon est assurée par la méthode des quotas.