Espagne : Rajoy demande la destitution de Puigdemont

La journée du 27 octobre s'annonce décisive pour l'avenir de l'Espagne et de la Catalogne. Indépendance d'un côté, destitutions de l'autre, Sophie Perez fait le point.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Pour l'Espagne et la Catalogne, la journée du 27 octobre sera décisive. Mariano Rajoy a d'ores et déjà annoncé sa volonté de destituer le gouvernement catalan, le parlement de la région, lui, s'apprête à voter pour l'indépendance. À Barcelone, Sophie Perez fait un point complet sur la situation à la mi-journée. "Le chef du gouvernement espagnol Mariano Rajoy demande la destitution du président catalan Carles Puigdemont, mais la justice du pays pourrait même aller plus loin si une quelconque forme d'indépendance est proclamée dans la journée. Le président catalan, les membres de son gouvernement et certains membres du parlement pourraient être poursuivis pour sédition (incitation au soulèvement contre l'ordre établi, ndlr) et pour rébellion et donc potentiellement placés en prison", annonce-t-elle.

La police et les médias locaux sous tutelle

Selon l'article 155 de la Constitution espagnole et selon la volonté du gouvernement national, la police et les médias catalans pourraient être placés sous tutelle. Le sénat espagnol est en train d'étudier la mise en place de ces mesures. Quant à la réaction des Catalans, la journaliste prévient que "certains indépendantistes affirment être prêts à tout pour empêcher l'intervention de Madrid, le risque de débordements est donc bien réel".

Le JT
Les autres sujets du JT
Mariano Rajoy et Carles Puigdemont, le 20 août 2017, à Barcelone. 
Mariano Rajoy et Carles Puigdemont, le 20 août 2017, à Barcelone.  (PASCAL GUYOT / AFP)