Espagne : des dirigeants catalans lourdement condamnés

Neuf dirigeants séparatistes catalans ont reçu des peines de prison ferme pour tentative de sédition lundi 14 octobre, de quoi précipiter dans les rues de Barcelone (Espagne) des milliers de manifestants.   

France 3

C'est une condamnation qui a ravivé les clivages entre les Catalans et le pouvoir central espagnol. Lundi 14 octobre, neuf dirigeants séparatistes ont été condamnés à des peines allant jusqu'à 13 ans de prison. Ils ont été jugés pour avoir tenté de faire sécession en 2017. Dans la soirée, des manifestations ont eu lieu dans les rues de Barcelone (Espagne), et les premières tensions avec les forces de police n'ont pas tardé.

"C'est une vengeance de l'État espagnol"

Des milliers de Catalans ont essayé de bloquer l'aéroport de la ville à la suite de la décision de la Cour suprême, jugeant la décision des juges politique. "Je considère que la prison, c'est totalement injuste. L'Espagne est un pays répressif", proteste un jeune manifestant. "Ils n'ont rien fait, ils méritaient l'acquittement. C'est une vengeance de l'État espagnol, qui n'est pas une démocratie", assure une Catalane mécontente.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le leader indépendantiste catalan, Carles Puigdemont, le 21 décembre 2017 à Bruxelles.
Le leader indépendantiste catalan, Carles Puigdemont, le 21 décembre 2017 à Bruxelles. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY / AFP)