Cet article date de plus de trois ans.

Élections en Catalogne : les chefs d'entreprise retiennent leur souffle

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
catalogne
France 3
Article rédigé par
France Télévisions

Les élections régionales en Catalogne ont lieu jeudi 21 décembre. Un scrutin aux allures de référendum, qui s'annonce serré. La province est plongée dans la tourmente depuis plus de deux mois. Le tourisme et l'industrie accusent le coup.

Après deux mois et demi de crise, le calme semble revenu à Barcelone. Mais l'incertitude demeure. Les banques catalanes ont été parmi les premières entreprises à transférer leurs sièges sociaux en dehors de la région. 3 000 autres entreprises ont fait de même, comme la société de Laura Cordon. Mais ses célèbres couteaux à jambon fabriqués en Catalogne restent boycottés par le reste de l'Espagne, alors la dirigeante n'exclut pas de devoir diminuer les salaires de ses employés.

Plus de 3 000 sociétés ont déménagé

Certains entrepreneurs ne peuvent pas quitter la Catalogne. Carmen de Tienda possède une cinquantaine de taxis qui ne peuvent rouler qu'à Barcelone. Elle se sent coincée. Un des plus gros importateurs de vins en Espagne, O Lusitano, a aussi transféré son siège social. Une trahison pour les consommateurs catalans, qui boycottent désormais ses produits. Si jeudi soir, après les élections, aucune force politique n'est en mesure de former une coalition viable pour gouverner, la Catalogne restera dans l'incertitude.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.