Cet article date de plus de trois ans.

Catalogne : "Tous ceux qui souhaitent une issue pacifique et démocratique ne peuvent que s'alarmer" regrette Jean-Luc Mélenchon

Pour le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, la situation en Catalogne est "en train de déraper".

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 Le leader de La France insoumise, Jean-Luc Mélenchon, le 27 octobre 2017. (MAXPPP)

Après la tentative d'indépendance du parlement catalan et la décision du gouvernement de Madrid de destituer l'exécutif de la région, de dissoudre le parlement et de convoquer des élections anticipées, le leader de La France insoumise Jean-Luc Mélenchon s'est inquiété, vendredi 27 octobre au micro de franceinfo, depuis un déplacement à Athènes, d'une situation "en train de déraper".

"C'est un enchaînement qui pousse à la tension, c'est tout à fait clair. Tous ceux qui souhaitent une issue pacifique et démocratique ne peuvent que s'alarmer de la situation de ce soir. La Catalogne espagnole doit-elle être indépendante ou pas ? C'est au peuple espagnol de le dire. C'est à eux de trouver leur point d'équilibre", juge-t-il.

"C'est par un référendum qu'on peut en sortir"

"Je pense que ce n'est pas une idée d'aller jeter de l'huile sur le feu en commençant le premier jour à se ranger dans un camp ou dans un autre.
Mes amis de Podemos le disent aussi : c'est par un référendum qu'on peut en sortir. Cette situation fournit à Mariano Rajoy et à la droite espagnole une espèce d'occasion inouïe de ressouder autour d'elle le peuple espagnol et ceux qui ne sont pas favorables à l'indépendance", déplore le leader de La France insoumise.

"Je trouve cela malsain. Comment d'abord a-t-on pu en arriver là ? On a l'impression qu'il y a bien du monde qui était intéressé à ce que ça dérape. C'est en train de déraper", conclut Jean-Luc Mélenchon.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.