Cet article date de plus de trois ans.

Catalogne : sentiments mitigés à Barcelone après la proclamation illégale de l'indépendance

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Catalogne : sentiments mitigés à Barcelone au lendemain de la proclamation illégale de l'indépendance
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Au lendemain de la déclaration d'indépendance illégale de la Catalogne, l'atmosphère est trouble à Barcelone. Journée historique ou illusion, le gouvernement catalan a été démis de ses fonctions par Madrid tandis que les indépendantistes célèbrent leur nouvel Etat.

Au matin du 28 octobre, les Barcelonais se réveillent dans la capitale de la république autoproclamée de Catalogne. Pour certains, la journée est historique. Pour d'autres, ce n'est qu'une douce illusion. La veille, aussitôt l'indépendance avait-elle été proclamée par le parlement catalan que la décision de l'État espagnol est tombée : la province sera désormais gouvernée depuis Madrid. Mariano Rajoy a immédiatement annoncé la destitution du président du gouvernement de Catalogne de son gouvernement : 150 personnes sont démises de leurs fonctions.

Tensions entre les partisans des deux camps

Dans les rues de Barcelone, la réaction est immédiate. La foule des indépendantistes est rapidement rejointe par celle des unionistes venus la provoquer. Par endroits, la tension monte, la rupture semble consommée entre les deux camps. Au lever du jour, le drapeau espagnol flotte toujours aux côtés de la bannière catalane au-dessus du palais du gouvernement régional : le bâtiment est interdit à ses ministres, de nouvelles élections organisées par Madrid auront lieu le 21 décembre prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.