Catalogne : les manifestations indépendantistes tournent à la guérilla urbaine

À Barcelone (Espagne), des affrontements violents ont à nouveau eu lieu entre les forces de l'ordre et des militants indépendantistes dans la nuit de mardi 15 à mercredi 16 octobre. Ils dénoncent la condamnation de 12 dirigeants séparatistes pour leur rôle dans la tentative de sécession de la Catalogne.

FRANCE 3

Face aux indépendantistes radicaux, dans les rues de Barcelone (Espagne), les policiers sont vite débordés. À la faveur de la nuit, de mardi 15 à mercredi 16 octobre, les manifestations ont tourné à l'émeute. Partout, des barricades et des poubelles incendiées. Répondant aux jets de projectiles des manifestants, la police charge et tire. Des affrontements d'une grande violence ont eu lieu à Barcelone et dans d'autres villes de Catalogne. Plus d'une cinquantaine d'interpellations ont eu lieu et la police déplore 72 blessés dans ses rangs.   

Ils réclament un nouveau référendum 

Mardi encore, l'autoroute menant à l'aéroport de Barcelone était bloquée. Depuis lundi, des Catalans manifestent par dizaines de milliers. Ils protestent contre la condamnation à de lourdes peines de prison de plusieurs leaders de la tentative de sécession de 2017. Pour les élus indépendantistes, ce nouveau cycle de manifestations ne peut avoir qu'une issue, un nouveau référendum. De nouvelles manifestations sont déjà prévues, dont une grève générale vendredi 18 octobre. La fièvre indépendantiste est ravivée en Catalogne à un moins d'un mois des élections législatives.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme brûle un drapeau espagnol lors d\'une manifestation à Barcelone, le 15 octobre 2019.
Un homme brûle un drapeau espagnol lors d'une manifestation à Barcelone, le 15 octobre 2019. (PAU BARRENA / AFP)