Catalogne : C. Puigdemont refuse de rentrer en Espagne

Actuellement en voyage en Belgique, Carles Puigdemont refuse de rentrer en Espagne. Le président catalan destitué fait l'objet d'un mandat d'arrêt européen. Ses partisans ont manifesté vendredi soir à Barcelone (Espagne).

France 2

Des indépendantistes par milliers vendredi soir à Barcelone (Espagne) et un slogan répété inlassablement : "Libérez nos prisonniers politiques." Ils étaient plus de 20 000 selon la police municipale à réclamer la libération des huit ministres du gouvernement catalan. Des ministres accusés d'insurrection et de sécession, provoquant la colère des indépendantistes. "J'ai un sentiment de tristesse, d'impuissance", explique une manifestante.

"L'Espagne nous insulte"

"Je suis très heureuse que Puigdemont soit en Belgique, avoue une indépendantiste. Toute l'Europe saura alors ce que l'Espagne nous fait. C'est une injustice, ils nous traitent mal. Ils nous insultent." Quelques heures avant à Bruxelles (Belgique), le président déchu de la Catalogne s'était invité sur le plateau du JT de la RTBF. Sur le coup d'un mandat d'arrêt européen émis par l'Espagne, il dit vouloir répondre uniquement à la justice belge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carles Puigdemont, président destitué de la Catalogne, à Barcelone, le 27 octobre 2017.
Carles Puigdemont, président destitué de la Catalogne, à Barcelone, le 27 octobre 2017. (EMILIO MORENATTI/AP/SIPA)