Non, cette vidéo ne montre pas une manifestation contre les restrictions sanitaires en Espagne

Une vidéo largement relayée sur les réseaux sociaux prétend montrer une manifestation récente à Madrid contre les restrictions sanitaires imposées à la population espagnole. En réalité, cette manifestation date de février 2019, près d’un an avant la pandémie de Covid-19.

Article rédigé par
Jeremy Hernando - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une publication Facebook très largement partagée affirme montrer une manifestation à Madrid contre les mesures sanitaires (CATPURE ECRAN FACEBOOK)

Une vidéo montrant des milliers de manifestants à Madrid prétend qu’il s’agit d’une manifestation contre les restrictions sanitaires mises en place en Espagne pour lutter contre l’épidémie de Covid-19. La publication relayant cette vidéo a été partagée près de 140 000 fois, y compris en France.

L'auteur de la publication affirme qu'aucun média n'a parlé de cette forte mobilisation des Espagnols contre les mesures sanitaires. Et pour cause, la vidéo date de plus d'un an. 

Une vidéo tournée à Madrid il y a deux ans

Cette vidéo a bien été prise lors d’une manifestation à Madrid. On peut voir une statue au centre de la place sur la vidéo : il s’agit d’un monument dédié à Christophe Colomb. Un monument qui donne son nom à la place Colomb, située au centre de Madrid. Plus précisément, les images semblent avoir été prises depuis le Centro Colon, un appart-hôtel qui domine cette place madrilène. 

La vidéo de la manifestation semble avoir été tournée depuis un hôtel madrilène (Capture d'écran du site CentroColon)

S’il y a déjà eu une manifestation contre les restrictions sanitaires sur cette place en août dernier, la vidéo en question montre une manifestation qui s’est tenue il y a deux ans. Elle a plus précisément été postée par un journaliste espagnol le 10 février 2019. Une autre vidéo publiée le même jour par un média espagnol montre également cette mobilisation.

Dans quel contexte a été tournée cette vidéo ?

Des milliers de personnes s’étaient réunies le dimanche 10 février 2019 dans la capitale espagnole (45 000 selon les autorités, 200 000 selon les organisateurs) à l'appel du Parti populaire (droite) et des libéraux de Ciudadanos. Des militants du parti d’extrême droite Vox ainsi que plusieurs formations radicales comme la Phalange se sont également mêlés au cortège. L'ancien Premier ministre français Manuel Valls avait aussi annoncé se joindre au cortège.

Cette mobilisation, couverte par de nombreux médias espagnols et internationaux, avait pour but d'appeler à la démission du Premier ministre socialiste de Pedro Sanchez et à l'unité de l'Espagne, au moment où le gouvernement négociait avec les indépendantistes catalans.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.