Les mauvais payeurs espagnols piégés par de drôles de créanciers

Dans une Espagne où les mesures d'austérités se multiplient, les impayés sont légion. Des créanciers n'hésitent pas à utiliser des méthodes quelque peu singulières pour pousser les mauvais payeurs à honorer leur dette.

Gonzales n\'est pas séminariste mais appartient à une société de recouvrement d\'un genre particulier.
Gonzales n'est pas séminariste mais appartient à une société de recouvrement d'un genre particulier. (FTV)

Dans cette agence de recouvrement, créée en 1995, l'habit ne fait pas le moine. Au Monastère du recouvrement, l'accoutrement fait partie du travail. Il doit provoquer un sentiment de honte chez les mauvais payeurs.

Les impayés ont explosé en 2008. Les gens ont cherché des recours judiciaires. Depuis la date de création de l'entreprise, les Moines du recouvrement ne se sont jamais aussi bien portés.

 

Les moines du recouvrement récupèrent leur argent

BFMTV, le 19 mai 2012

 

Frappés par un chômage record, 24,44%, les consommateurs espagnols vont aujourd'hui à l'essentiel. Rien que dans les grandes surfaces, les prix ont affiché un repli de 16,1% en avril 2012, alors que les ventes de détail, qui ont subi la pire chute depuis début 2003, ont plongé de 9,8% ce même mois de 2012. Un nouveau signe confirmant la faiblesse de l'économie de ce pays retombé en récession au premier trimestre 2012.

Pour tenter de ramener son déficit public de 8,9% de son PIB en 2011 à 5,3% en 2012, le gouvernement conservateur de Mariano Rajoy s'est engagé dans une politique de rigueur dans son pays. Le budget prévoit 27,3 milliards d'euros d'économies en 2012 et associe coupes budgétaires et rentrées supplémentaires.