Législatives en Espagne : vers un nouveau blocage ?

Dimanche 26 juin, les Espagnols sont appelés aux urnes pour élire leurs députés, mais rien ne dit qu'un parti pourra obtenir la majorité suffisante pour gouverner.

FRANCE 2

Dimanche 26 juin, 36 millions d'Espagnols retrouvent le chemin des urnes pour élire leur Parlement. Le chef du gouvernement conservateur, Mariano Rajoy, a voté vers 10 heures. Peu après, c'était le leader du parti socialiste. Mais il y a moins d'une heure, c'était au tour du leader de Podemos, Pablo Iglesias. Son parti pourrait bien à nouveau créer la surprise. Il représente la gauche radicale.

L'issue du vote est incertaine

C'est une journée importante pour l'Espagne, car lors des dernières élections en décembre, aucun parti n'avait emporté la majorité. Jusque là, l'Espagne était soit gouvernée par les conservateurs, soit par le parti socialiste. Mais deux nouveaux partis ont fait leur apparition. Les libéraux du centre-droit et Podemos. Du coup, le roi Felipe VI avait convoqué de nouvelles élections. L'issue du vote est très incertaine, chaque parti se demande si le Brexit aura une influence sur le scrutin. Les premiers résultats sont attendus ce soir, dimanche.

Le JT
Les autres sujets du JT
De gauche à droite, le chef du gouvernement conservateur et candidat à sa réélection Mariano Rajoy, le leader du Parti socialiste (PSOE) Pedro Sanchez, celui de Ciudadanos (centre droit) Albert Rivera et celui de Podemos (gauche, anti-austérité) Pablo Iglesias, lors d\'un débat télévisé avant les législatives espagnoles, le 13 juin 2016. 
De gauche à droite, le chef du gouvernement conservateur et candidat à sa réélection Mariano Rajoy, le leader du Parti socialiste (PSOE) Pedro Sanchez, celui de Ciudadanos (centre droit) Albert Rivera et celui de Podemos (gauche, anti-austérité) Pablo Iglesias, lors d'un débat télévisé avant les législatives espagnoles, le 13 juin 2016.  (JUAN MEDINA / REUTERS)