Cet article date de plus de cinq ans.

Législatives en Espagne : les enseignements du scrutin

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Législatives en Espagne : les enseignements du scrutin
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Malgré sa victoire aux Législatives, le Parti populaire au pouvoir n'a pas obtenu la majorité absolue au Parlement. Le point avec France 2.

Le parti conservateur de droite du Premier ministre Mariano Rajoy est arrivé en tête des élections législatives dimanche 20 décembre. Il obtient 123 sièges sur les 350 que compte la chambre basse, mais le chef du gouvernement sortant n'a pas de majorité pour gouverner seul.

Fin du bipartisme ?

Le parti socialiste réalise quant à lui son pire score depuis sa création avec 90 sièges. Un effondrement au profit du parti de gauche radicale Podemos, arrivé troisième avec 69 sièges. Le parti anti-austérité rentre pour la première fois au Parlement. "Aujourd'hui, une nouvelle Espagne est née. Une Espagne qui met fin au système de l'alternance politique et qui ouvre la voie à une nouvelle étape de notre pays", a déclaré Pablo Iglesias, leader de Podemos. L'autre nouveau parti, c'est celui de centre-droit Ciudadanos, arrivé en quatrième position avec la promesse de renouveler lui aussi les pratiques politiques.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.