Cet article date de plus de deux ans.

Foot : l'Atlético Madrid se sépare d'un formateur accusé de pédophilie

Manuel Briñas a reconnu les faits dans le journal "El Pais", assurant que "cela n'est arrivé qu'une ou deux fois".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Manuel Briñas, le 14 février 2019, au Wanda Metropolitano, à Madrid (Espagne). (GABRIEL BOUYS / AFP)

L'Atlético Madrid a annoncé, jeudi 14 février, s'être séparé d'un formateur emblématique, qui a reconnu avoir abusé sexuellement d'un étudiant dans les années 1970. Ce salarié s'est occupé de la formation des jeunes durant plusieurs décennies. "Une fois les faits dénoncés portés à notre connaissance, Manuel Briñas a cessé hier sa collaboration avec l'Atlético de Madrid", a indiqué le club espagnol dans un communiqué.

"L'Atlético de Madrid a entamé hier une enquête interne (...) pour écarter l'existence de tout acte de ce type pendant les années où il a été lié à notre club", a poursuivi l'Atlético. L'homme qui a dénoncé ces abus dans le quotidien El Pais, présenté comme Miguel M. H., 59 ans, assure avoir été victime, entre 1973 et 1975, d'attouchements et d'une fellation forcée. Il étudiait dans un collège catholique où Manuel Briñas travaillait.

"C'était un accident, après la mort de la femme"

"C'était un accident, après la mort de la femme avec qui j'allais me marier, et c'est tout. Cela n'est arrivé qu'une ou deux fois", a reconnu Manuel Briñas dans cet article publié mercredi par El Pais. "Il était religieux depuis plusieurs années quand il a commencé à abuser de moi, et trois ans ont passé avant qu'il ne cesse", a assuré Miguel M. H.

Une source au sein du club a déclaré qu'"à cette époque, il n'avait aucune relation avec l'Atlético de Madrid". Jeudi, El Pais a dévoilé quatre nouveaux témoignages d'anciens élèves de ce collège assurant avoir été abusés sexuellement par Manuel Briñas, jusque dans les années 1980, alors qu'ils étaient âgés de 10 à 14 ans. Manuel Briñas, ancien religieux de la Compagnie de Marie, travaillait dans ce collège dont les écoles de football ont longtemps servi de vivier de joueurs à l'Atlético, avant d'être intégrés à partir de 2000 au sein du club.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.