Cet article date de plus de deux ans.

Féminicides : l'Espagne, modèle européen

Publié
Durée de la vidéo : 3 min.
violences espagne
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

L'Espagne est érigée en matière de lutte contre les violences faites aux femmes. Il y a des tribunaux spécialisés, les décisions sont prises rapidement. Illustration à Séville.

À Séville, en Espagne, un immeuble abrite un tribunal qui ne traite que des violences conjugales. Marie Carmen a été violemment agressée par son ex-compagnon. Il a écopé d'une mesure d'éloignement, mais elle assure avoir été approchée à nouveau. Dans le bureau de la juge, en présence de la procureure et des avocats des deux parties, Marie Carmen montre les menaces de mort envoyées par son ex-conjoint à sa fille.

Dossiers instruits en trois jours maximum

La juge prend les éléments au sérieux et veut voir immédiatement l'homme violent. Sans croiser la victime, le prévenu arrive escorté par la police pour être entendu. Le parquet requiert un durcissement des mesures d'éloignement. L'Espagne compte une centaine de tribunaux spécialisés. Ils ont 72 heures maximum pour instruire les dossiers. L'Espagne condamne les hommes violents à porter un bracelet électronique et procure aux femmes un téléphone d'urgence. Grâce à cet arsenal législatif, les victimes de violences conjugales osent davantage porter plainte : quatre fois plus qu'en France. Le nombre de femmes tuées a baissé, passant de 71 en 2003 à 47 en 2018.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.