ETA : l'adieu aux armes

Samedi 8 avril restera une journée historique pour l’ETA : l’organisation séparatiste basque a rendu les armes. Elle a livré son arsenal aux autorités françaises.

France 3

Ils étaient plusieurs milliers rassemblés à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques) ce samedi 8 avril dans l’après-midi, pour célébrer un évènement sans précédent : le désarmement de l’ETA. "C’est un pas historique, mais il en reste d’autres à franchir", explique une passante. Tandis qu’un homme ajoute : "c’est un virage important et c’est une sacrée parenthèse qui se ferme".

Désarmement spectaculaire

Les opérations ont débuté tôt ce matin, des dizaines d’armes et plusieurs centaines de kilos d’explosifs ont été récupérées dans différentes caches. C’est l’ETA elle-même qui a fourni aux autorités françaises la localisation précise de son arsenal. Ce désarmement spectaculaire est une étape importante vers la paix, d’après ceux qui l’ont organisé : "le désarmement doit permettre d’autres pas décisifs, il permet d’avancer", a expliqué Michel Tubiana, président d’honneur de la Ligue des droits de l’homme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un homme tient un drapeau basque pendant le rassemblement des sympathisants de l\'ETA organisé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le samedi 8 avril 2017.
Un homme tient un drapeau basque pendant le rassemblement des sympathisants de l'ETA organisé à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le samedi 8 avril 2017. (JAVI JULIO / ANADOLU AGENCY)