Espagne : un mort et des dizaines de blessés après une bourrasque de vent sur un festival de musique

La côte valencienne a été frappée par plusieurs "rafales descendantes chaudes" et une scène s'est partiellement effondrée. Le festival Medusa Circus of Madness a été évacué par sécurité.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le drame s'est déroulé au petit matin, le 13 août 2022, au festival de musique Medusa Circus of Madness à Cullera, près de Valence (Espagne). (GOOGLE MAPS)

Une personne est morte et des dizaines ont été blessées, samedi 13 août, après une bourrasque de vent qui a frappé le festival de musique Medusa Circus of Madness à Cullera, près de Valence (Espagne). La scène s'est partiellement effondrée vers 4 heures du matin, "en raison d'une forte rafale", ont expliqué les services de secours.

"Une personne est décédée et trois ont été gravement blessées avec des blessures multiples", ont-ils ajouté, précisant que 14 autres personnes avaient été légèrement blessées. Les autorités sanitaires ont ensuite porté le bilan à 40 blessés. Selon les médias, la victime, un jeune homme d'une vingtaine d'années, est décédée après avoir été frappée par des éléments de la scène qui s'est effondrée.

Des "rafales descendantes chaudes"

Les images diffusées sur les réseaux sociaux montrent des vents puissants balayant le site, des arbres et de grandes structures se penchant dangereusement, et des débris volant partout alors que les gens s'accrochaient à leurs tentes.

Le service météorologique espagnol AEMET a déclaré (en espagnol) que la côte valencienne avait été frappée cette nuit par plusieurs "rafales descendantes chaudes", un phénomène météorologique au cours duquel un puissant courant d'air descendant touche la terre puis se propage dans toutes les directions. Le festival, qui attendait quelque 320 000 personnes, a été évacué par sécurité.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.