Cet article date de plus de six ans.

Bouleversement politique en Espagne

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Bouleversement politique en Espagne
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

C'est un séisme politique en Espagne. Issue des Indignés, soutenue par Podemos, Ada Colau, 41 ans, est en passe de devenir maire de Barcelone. Et la ville de Madrid pourrait aussi être emportée par la gauche radicale.

Les larmes de joie d'une Indignée aux portes du pouvoir. Ada Colau, 41 ans, est entrée en politique il y a seulement quelques mois. Premier scrutin, première victoire. Si elle parvient à réunir une coalition des partis de gauche, elle dirigera bientôt la deuxième ville d'Espagne. "Mon objectif prioritaire est qu'il n'y ait plus de citoyens de première et de seconde zones à Barcelone", expliquait-elle hier, après sa victoire.

La "fée des délogés"

Ses partisans l'ont surnommée "la fée des délogés", une militante acharnée du droit au logement pour les plus pauvres, capable de s'enfermer dans une banque pour dénoncer des expulsions. Son style alterne coups d'éclat médiatiques et décontraction, comme lorsqu'elle chante pour un clip de campagne. Elle veut faire de Barcelone une vitrine de la démocratie en Espagne.

La gauche radicale devrait également remporter la ville de Madrid, incarnée par Manuela Carmena, 71 ans, une juge anticorruption à la retraite. Une grand-mère modèle candidate d’une plate-forme comprenant des Indignés et le parti antilibéral Podemos, qui est en passe de ravir à la droite ce bastion conservateur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Espagne

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.