Barcelone : comment l'attentat a-t-il été préparé ?

Un an après l'attentat de Barcelone (Espagne), des photos glaçantes ont été révélées par la presse espagnole, sur lesquelles on découvre les terroristes en voyage à Paris.

France 3

Quelques jours avant l'attentat de Barcelone (Espagne), commis en août 2017, les jihadistes étaient bien passés par Paris, où ils s'étaient fait photographier devant la tour Eiffel, comme de simples touristes. Des images inquiétantes, publiées par la presse espagnole et qui ont été retrouvées dans les décombres de la villa d'Alcanar, où les terroristes fabriquaient des explosifs en vue d'un attentat majeur. Durant ces préparatifs, les membres du réseau se prenaient en photo et réalisaient des vidéos, peut-être pour illustrer de futurs communiqués de revendication et à des fins de propagande.

La villa d'Alcanar détruite par une explosion

Des ceintures d'explosifs, des dizaines de bonbonnes de gaz sont visibles sur les photos. Mais le 16 août, la veille de l'attentat de Barcelone, la villa d'Alcanar est détruite dans une explosion et deux djihadistes sont tués. Privés de leurs explosifs, les terroristes vont perpétrer deux attentats à la voiture bélier : l'un à Barcelone et l'autre à Cambrils, sur la côte catalane. 16 personnes sont tuées et 120 sont blessées. Dans les heures et les jours qui ont suivi, six djihadistes ont été abattus lors de la traque effectuée par la police espagnole et deux autres ont été arrêtés.

Le JT
Les autres sujets du JT
La camionnette utilisée dans un attentat sur La Rambla, à Barcelone, est enlevée par la police, le 18 août 2017.
La camionnette utilisée dans un attentat sur La Rambla, à Barcelone, est enlevée par la police, le 18 août 2017. (JOSEP LAGO / AFP)