Attentats de Catalogne : l'imam à la tête du réseau terroriste

Mardi 22 août, deux suspects de l'attaque de Barcelone ont été inculpés et écroués. Un troisième reste placé en garde à vue. Dorothée Ollieric est en direct de Barcelone.

France 2

Le quatrième suspect dans l'attaque de Barcelone a été libéré mardi 22 août. Pourquoi cette décision de la justice espagnole ? "C'est assez surprenant, d'autant plus qu'il s'agit du propriétaire de l'Audi qui a foncé sur les passants à Cambrils. L'homme a réussi à convaincre le juge qu'il n'utilisait pas cette voiture, seul son frère la conduisait. Mais il reste sous contrôle judiciaire très strict, il a interdiction de quitter l'Espagne et devra se présenter chaque lundi devant le juge", explique Dorothée Ollieric.

La Sagrada Familia visée

Par ailleurs, on sait que l'imam était à la tête de ce réseau terroriste. "Il comptait faire des attentats plus meurtriers encore avec des bonbonnes de gaz, des explosifs. Une très grande quantité de clous a également été retrouvée. L’homme voulait viser des monuments, notamment la Sagrada Familia et il comptait se faire exploser en kamikaze", conclut la journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers espagnols patrouillent à Barcelone (Espagne), où une camionnette a foncé dans la foule, jeudi 17 août 2017. 
Des policiers espagnols patrouillent à Barcelone (Espagne), où une camionnette a foncé dans la foule, jeudi 17 août 2017.  (PAU BARRENA / AFP)