Attaque de Catalogne : le scénario des attentats

À Barcelone (Espagne), la police a livré de nouveaux éléments sur les deux attaques survenues jeudi 17 août. Des informations ont été révélées sur le parcours de membres de la cellule jihadiste.

FRANCE 2

C'est par les aveux de l'un des terroristes encore en vie que les enquêteurs découvrent un scénario glaçant. De façon imminente, la cellule terroriste comptait attaquer à la bombe, une ou des églises de Barcelone (Espagne). Le réseau était très organisé. Ils avaient en fait deux planques avec deux rôles distincts. La première à Riudecanyes, pour la logistique. À l'intérieur, les enquêteurs ont retrouvé les papiers des terroristes et un ticket de caisse pour 500 litres d'acétone, un ticket prouvant que l'opération était planifiée depuis plus d'un mois.

"Soldats de l'État islamique"

La deuxième planque à Alcanar était destinée à la  préparation des bombes. Dans cette maison, 120 bombonnes de gaz, des clous et une lettre manuscrite. Les terroristes s'y revendiquent "soldats de l'État islamique". Tous les membres du réseau encore en vie ont été mis en examen. Un seul a été libéré et placé sous contrôle judiciaire. Il est le propriétaire de l'Audi du commando de Cambrils, mais il n'y a aucune preuve qu'il avait connaissance de l'attaque terroriste.

Le JT
Les autres sujets du JT
La maison d\'Alcanar (Catalogne, Espagne) soufflée par l\'explosion, le 17 août 2017.
La maison d'Alcanar (Catalogne, Espagne) soufflée par l'explosion, le 17 août 2017. (JAUME SELLART / EFE)