Cet article date de plus de sept ans.

Equateur : mobilisation derrière une journaliste franco-brésilienne

Manuela Picq, qui travaille pour la chaîne Al-Jazeera, fait l'objet en Equateur d'une procédure d'expulsion après avoir été arrêtée jeudi lors d'une manifestation.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Manuela Picq a été arrêtée ce jeudi au cours d'une manifestation © Capture d'écran)

 Des dizaines de personnes ont défilé ce dimanche à Quito pour soutenir cette journaliste franco-brésilienne qui est menacée d'expulsion. Et la mobilisation est importante aussi sur les réseaux sociaux. Selon un communiqué du ministère de l'Intérieur, le visa de la journaliste, qui se trouvait en Equateur depuis le 26 février 2012, a expiré, et elle était donc en situation irrégulière dans le pays. Manuela Picq, 38 ans, a indiqué vendredi que le gouvernement a annulé son visa avant de l'accuser d'être en situation irrégulière dans le pays.

L'audience pour décider de l'expulsion éventuelle de la journaliste a été fixée à lundi. 

 

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.