VIDEO. Manche : les gendarmes renforcent la surveillance des parcs à huîtres

À quinze jours de Noël, les parcs à huîtres sont sous haute surveillance pour éviter les vols.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

La gendarmerie nationale a renforcé ses contrôles autour des parcs à huîtres à l'approche des fêtes de fin d'année. Pendant dix jours, la garde républicaine assure une patrouille à cheval entre les parcs, à Gouville-sur-Mer dans la Manche. Les gendarmes de Coutances font quant à eux leurs rondes en 4X4. Entre quatre et dix tonnes d'huitres auraient été dérobées cette année sur la côte ouest du Cotentin. À 4 000 euros la tonne, les tentations sont fortes, surtout avant Noël. Ce renforcement de la sécurité est donc apprécié par les professionnels. "C'est sécurisant pour nos productions parce que c'est quand même une grosse partie de notre chiffre d'affaires qui se fait en ce moment", explique au micro de France 3 un ostréiculteur.

Un succès

Depuis septembre, les gendarmes ont accès au cadastre des parcs. Chaque concession a un numéro. Les ostréiculteurs sont incités à afficher en haut de leur tracteur le numéro qui correspond à leur parcelle. Ce système semble porter ses fruits sur la zone test entre Agon-Coutainville et Gouville-sur-Mer. La sous-préfète de Coutances a décidé de l'étendre à tout le littoral de la Manche, et sur toute l'année.

Le JT
Les autres sujets du JT
De la Normandie à la Méditerranée, toutes les récoltes d\'huitres sont concernées par la bactérie tueuse.
De la Normandie à la Méditerranée, toutes les récoltes d'huitres sont concernées par la bactérie tueuse. (CHARLY TRIBALLEAU / AFP)