Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Face au réchauffement des eaux, les poissons fuient vers le nord

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
N. Chateauneuf, A. Domy, R. Bonnant, F. Mazou, M. Hivert, I. Tartakovsky / France 2
Article rédigé par
France Télévisions

Une étude de scientifiques canadiens et australiens montre qu'un puissant mouvement de migration est en cours dans les mers du globe.

"Il y a dix ou quinze de cela, on ne les voyait pas. Maintenant, de plus en plus, l'hiver, on les voit de par chez nous." Patron-pêcheur à Lorient (Morbihan), Franck Routy est affirmatif : les poissons exotiques mettent le cap au nord. Une étude de scientifiques canadiens et australiens montre qu'un puissant mouvement de migration est en cours dans les mers du globe, car les eaux tropicales sont devenues trop chaudes. Le phénomène, notable depuis quarante ans, prend de l'ampleur. A tel point que l'avenir des poissons des eaux froides est compromis. 

Autrefois pêché au large du Portugal, le rouget de vase se pêche désormais entre la Norvège et le Royaume-Uni. Le thon fait des incursions au sud de l'Angleterre. Le ballon à bande argentée, toxique, s'invite dans la Méditerranée, en provenance de la Mer rouge. Pour Laurent Ballesta, biologiste marin, les aires de répartition des poissons ont toujours évolué au gré des changements climatiques, mais "c'est la vitesse de changement qui est étonnante" aujourd'hui, prenant de cours les pêcheurs.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.