Cet article date de plus de neuf ans.

Vidéo Des antinucléaire perturbent le débat public sur l'enfouissement des déchets

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 1 min.
Bruno Demange - France 3 Lorraine
Article rédigé par
France Télévisions

Ils dénoncent une sous-estimation du coût et du volume final du projet de Bure (Meuse), qui représente selon eux le "talon d'Achille" de l'industrie nucléaire.

La France projette d'enfouir ses déchets nucléaires les plus dangereux à 500 mètres sous terre, une profondeur désormais envisagée pour protéger l'homme des substances radioactives. Une réunion inaugurale houleuse du débat public sur le projet d'enfouissement s'est tenue jeudi 23 mai, près du site d'expérimentation à Bure (Meuse), près de Nancy.

Les militants antinucléaire dénoncent une sous-estimation du coût et du volume final du projet Cigéo, qui représente selon eux le "talon d'Achille" de l'industrie nucléaire. Les stocks qui viendront s'accumuler dans cette roche d'argile représentent 3% du volume des déchets produits par les réacteurs français, mais ils concentrent 99% de la radioactivité, suscitant l'inquiétude des habitants de la région.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.