Cet article date de plus de trois ans.

Vidéo "Cash investigation" : à l'assaut d'une montagne de bouteilles en plastiques usagées en Tanzanie

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
USINE DE PLASTIQUE TANZANIE VINSTANT MODULE 2

En Tanzanie, les bouteilles en plastique s'accumulent depuis que la Chine a mis un terme à ses importations de déchets plastiques usagés.

Chaque seconde, 10 tonnes de plastique sont produites dans le monde rappelle "Cash Investigation", dont le dernier numéro "Plastique : la grande intox" est diffusé mardi 11 septembre à 21 heures, sur France 2. Et chaque jour, une infime partie de la production termine en Tanzanie, dans un centre de recyclage où les bouteilles en plastique s'accumulent jusqu'à former une montagne. Les ouvriers la grimpent chaque jour, lestés d'un sac de déchets de 70 kg sur la tête.

Vous n'imaginez pas à quel point cela peut être sale, et nous devons ramasser ça à mains nues.

Une ouvrière tanzanienne

à "Cash Investigation"

La Chine ne veut plus être la poubelle du monde

Cette poubelle de plastique à ciel ouvert n'était qu'une étape pour ces milliers de bouteilles avant un dernier trajet vers la Chine, "le plus gros acheteur de plastique à recycler dans le monde", comme le rappelle l'émission. Mais le géant asiatique a changé sa politique.

La Chine ne voulait plus de nos bouteilles. Le marché était complètement fermé de septembre à février. Il n'y avait plus de marché.

la responsable du centre de recyclage

à "Cash Investigation"

Mais le centre a continué à acheter des bouteilles vides et à les accumuler. Et cette montagne n'en finit plus de s'élever. Une des nombreuses dérives liées à la production de plastique qui pose de nombreux problèmes environnementaux au niveau planétaire, comme le démontre "Cash investigation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.