Cet article date de plus de neuf ans.

Une sécheresse historique aux États-Unis

La vague de sécheresse qui sévit actuellement touche plus de la moitié du pays et plus particulièrement le Midwest américain. C'est la pire sécheresse depuis 1956. Conséquences : une hausse du prix des céréales et une baisse des exportations américaines.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Franceinfo (Franceinfo)

Selon le dernier rapport de la National Oceanic and Atmospheric Administration (NOAA), les États-Unis sont en train de vivre la pire sécheresse enregistrée depuis 1956, année où la sécheresse s'était
abattue sur 58% du territoire. Actuellement, pas moins de 55% du territoire est touché. Le mois de juin 2012 a été, selon l'agence, "le 14e mois le
plus chaud et le 10e le plus sec"
enregistré. 

Le maïs, première victime de la vague de chaleur

Le marché du maïs, dominé par les Etats-Unis qui en exportent
plus de la moitié au niveau mondial, est le plus touché. Selon le département
américain de l'Agriculture (USDA)
, le pourcentage de plants de maïs qualifiés de "bons
à excellents"
a encore chuté lundi de neuf points comparé aux taux
observés la semaine dernière, passant de 40% à 31%. Une situation critique. 

" Les terres arables se sont desséchées et les récoltes et pâturages se sont dégradés à un point rarement observé au cours des 18 dernières années" (NOAA)

Sans surprise, l'USDA a revu en très forte baisse les prévisions de récolte de maïs dans son rapport mensuel paru le 11 juillet dernier. Les récoltes ne sont attendues plus qu'à 329,5 millions de tonnes. Un manque de 46,23 millions de tonnes par rapport aux prévisions de juin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.