Cet article date de plus d'onze ans.

Un arboriculteur a écopé d'une amende après la mort des abeilles de son voisin apiculteur, une première

Le tribunal correctionnel d'Avranches a reconnu que l'arboriculteur avait surutilisé un produit phytosanitaire sur des pommiers, ce qui avait provoqué la mort des insectes, a-t-on appris le 13 janvier.Selon M.Busson, avocat parisien de la partie civile, spécialisé dans les questions environnementales, ce jugement rendu la veille est une première.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
 (France 2)

Le tribunal correctionnel d'Avranches a reconnu que l'arboriculteur avait surutilisé un produit phytosanitaire sur des pommiers, ce qui avait provoqué la mort des insectes, a-t-on appris le 13 janvier.

Selon M.Busson, avocat parisien de la partie civile, spécialisé dans les questions environnementales, ce jugement rendu la veille est une première.

Même avis du procureur Martial Guillois: "C'est au moins une des toutes premières fois en France qu'un apiculteur se voit accorder un dédommagement pour la mort de ses abeilles", à la suite de l'utilisation "inopportune" de produits phytosanitaires dans une exploitation voisine.

L'arboriculteur François Serrant a été condamné à une amende de 1.000 euros dont 500 avec sursis. Il devra en outre payer 7.500 euros de dommages et intérêt et 500 euros de remboursement de frais de justice à l'apiculteur Patrick Lefèvre. L'association Manche Nature, partie civile, recevra 1.000 euros de dommages et intérêt et 500 euros de remboursement de frais de justice.

Rappelant que la France était fortement importatrice de miel, le parquet avait notamment demandé une peine de 1.000 euros d'amende avec un sursis partiel lors de l'audience le 24 novembre.

Le producteur de cidre est condamné pour "non respect des conditions d'utilisation de produits phytosanitaires telle qu'elles figurent sur les étiquettes" à savoir l'interdiction à l'époque d'utiliser ce produit sur les pommiers en fleur. L'usage de ce produit à base de carbaryl fabriqué par Bayer, nommé Sévin, a été complètement interdit en 2008.

Apiculteur à Vernix, dans la Manche, Patrick Lefèvre accuse François Serrant, producteur de pommes à cidre à Petit-Celland, également dans la Manche, dont il est maire, d'être à l'origine de la perte d'au moins une cinquantaine de ruches.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.