Picardie: la Baie de Somme, un trésor menacé

Des plantes aux vertus protectrice sont utilisées pour sauver l'un des plus grands massifs de dunes d'Europe, fragilisé par l'érosion et le tourisme.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des paysages à couper le souffle, de la Baie de Somme (Picardie) aux étendues, plus au nord, de la Baie d'Authie. Rien de moins que l'un des plus vastes espaces dunaires d'Europe : certaines peuvent atteindre 15 mètres de haut. Mais ce bijou naturel est en danger.

Une (autre) merveille victime de son succès

En cause, l'érosion et le tourisme qui menacent les hauteurs réputées de la Baie. Preuve à l'appui, et geste lié à la parole, Yvan Jacquemin, chargé de mission conservatoire du littoral (Pas-de-Calais) veut en démontrer les effets : "Ici, on arrive sur un couloir où on voit vraiment que la dune s'ouvre en deux. On est sur une zone où le sable est remobilisé. C'est tout simplement lié à l'action de l'homme", conclut-t-il, évoquant la présence humaine, mais aussi celle de chevaux détruisant la végétation. Pour sauver les dunes, le Conservatoire du littoral a acheté 80 hectares pour endiguer le phénomène, et planter de l'hoya, une plante au pouvoir fixateur de la dune avec ses racines longues de 10 mètres sous le sol. 80 000 pieds d'hoya ont été nécessaires pour reconstruire les dunes affaissées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un faisan dans le parc ornithologique du Marquenterre (Somme), le 31 mars 2019.
Un faisan dans le parc ornithologique du Marquenterre (Somme), le 31 mars 2019. (BOUILLAND STEPHANE / HEMIS.FR / AFP)