Cet article date de plus de deux ans.

Pesticides : une consultation citoyenne pour définir les distances de sécurité

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Pesticides : une consultation citoyenne pour définir les distances de sécurité
FRANCEINFO
Article rédigé par
France Télévisions

Le gouvernement se contente du minimum sur la distance de sécurité entre les pesticides et les zones d'habitation. Il pourrait changer d'avis au terme d'une concertation citoyenne lancée lundi 9 septembre.

Le gouvernement propose dix mètres entre les habitations et les zones d'épandage de pesticides pour les cultures hautes (arbres fruitiers, vignes) et cinq mètres pour les cultures basses (légumes, céréales). "C'est la première fois qu'on va mettre en place des distances minimales et on est un des seuls pays à le faire", s'est félicité lundi 9 septembre la ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne.

Hulot : distances "dérisoires"

Le projet de décret permet d'adapter ces distances. Mais elles sont dérisoires", selon Nicolas Hulot. C'est un "poisson d'avril", estime Yann Arthus-Bertrand, "une mauvaise blague" pour Ségolène Royal. Même son de cloche du côté des ONG, qui demandent 150 mètres de protection autour des maisons. Le débat est vif. Le gouvernement a décidé de mettre en place lundi matin une consultation en ligne sur le site du ministère de l'Agriculture durant trois semaines.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pesticides

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.