Procès : le jardinier qui fait tomber Monsanto

Un ancien jardinier a décidé d’attaquer Monsanto, le géant américain de l’agrochimie, pour avoir caché un potentiel risque de cancers sur plusieurs de ses produits. Il réclame près de 400 millions d’euros alors qu’il est en phase terminale.

Voir la vidéo

C’est l’histoire d’un petit jardinier de San Francisco (Etats-Unis). Pendant des années, il a pulvérisé du Roundup devant des écoles, le fameux désherbant du géant Monsanto. Le procès mettant en cause la firme américaine a débuté à San Francisco. Dewayne Johnson, 46 ans, est désormais en phase terminale, il accuse Monsanto d’avoir caché délibérément la toxicité du Roundup. Un désherbant qui serait à l’origine de son cancer, quelques mois seulement après avoir commencé à l’utiliser dans le cadre de son travail.

Classé cancérigène

Depuis, le Roundup a été classé comme cancérigène probable par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Mais pour l’avocat du géant américain, le diagnostic du cancer de Dewayne Johnson est arrivé trop vite après l’utilisation du jardinier.
Le clan Johnson réclame plus de 400 millions d’euros de dommages et intérêts. Une victoire dans le procès pourrait faire jurisprudence. 4000 dossiers sont dans l’attente d’un éventuel procès dans le pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Depuis lundi, le tribunal de San Francisco étudie le cas de Dewayne Johnson. Cet homme accuse Monsanto d\'être responsable de son cancer. 
Depuis lundi, le tribunal de San Francisco étudie le cas de Dewayne Johnson. Cet homme accuse Monsanto d'être responsable de son cancer.  (France 24)