Métaux lourds dans des désherbants : neuf associations environnementales portent plainte contre l'État

Ces associations ont décidé mardi de porter plainte contre X pour fraudes à l'étiquetage et mise en danger de la vie d'autrui auprès du pôle santé du parquet de Paris. Elles portent également plainte contre l'État pour carence fautive.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un agriculteur pulvérise du désherbant sur son champ, le 16 septembre 2019. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)

Neuf associations environnementales ont décidé mardi 1er décembre de porter plainte contre X pour fraudes à l'étiquetage et mise en danger de la vie d'autrui auprès du pôle santé du parquet de Paris, et contre l'État pour carence fautive, a appris franceinfo auprès de ces associations. Ces plaintes se basent sur une étude du biologiste Gilles-Éric Séralini, "dans laquelle il analyse quatorze désherbants sans glyphosate", a expliqué François Veillerette, porte-parole de Générations Futures.

"Une série de métaux lourds"

Il y a trouvé "une série de métaux lourds", a rapporté François Veillerette, dont de "l'arsenic""On pense que c'est une question extrêmement importante, car derrière ça il y a une carence énorme de l'évaluation des pesticides", a développé François Veillerette.

Laisser les industriels déclarer quelle est la matière active et laisser de côté le reste de la formulation, on considère que ce n'est pas normal.

François Veillerette

à franceinfo

"Si on se borne à faire des études sur les effets chroniques de la substance active telle qu'elle est déclarée, on va sans doute trouver moins d'effets que si on regarde l'ensemble du mélange tel qu'il est réellement vendu", a déploré François Veillerette.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.