Glyphosate : Monsanto condamné après l'accusation d'un jardinier atteint d'un cancer

Un jardinier de 47 ans atteint d'un cancer en phase terminale a remporté son procès contre Monsanto. Il accusait le Roundup d'être responsable de sa maladie, l'industriel devra lui verser 289 millions de dollars.

France 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Dewayne Johnson est l'homme qui a fait tomber Monsanto. Ce jardinier de 47 ans, atteint d'un cancer en phase terminale accusait le Roundup d'être responsable de sa maladie après en avoir répandu pendant deux ans. Alors que la juge lit le verdict du jury populaire, l'émotion est grande. "La conception du Roundup a-t-elle été un facteur important ayant causé des dommages à M. Johnson ? Oui". La décision est historique : Monsanto devra verser 289 millions de dollars à Dewayne Johnson. "C'est le moment où les gens doivent regarder les choses en face", s'est félicité l'avocat de Dewayne Johnson.

Monsanto réfute

Pour l'avocat de l'industriel, la dangerosité du glyphosate utilisé dans les herbicides n'est pas prouvée. Monsanto estime que le cancer de Dewayne Johnson n'est pas dû au glyphosate, l'industriel fera appel de sa condamnation.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le jardinier Dewayne Johnson après la lecture du verdict condamnant Monsanto à lui verser près de 290 millions de dollars, vendredi 10 août 2018 à San Francisco (Californie).
Le jardinier Dewayne Johnson après la lecture du verdict condamnant Monsanto à lui verser près de 290 millions de dollars, vendredi 10 août 2018 à San Francisco (Californie). (JOSH EDELSON / AFP)