Glyphosate : condamnation historique contre Monsanto

La justice a condamné l'industriel Monsanto, accusé d'être le responsable du cancer d'un jardinier utilisant ses pesticides. L'entreprise doit verser 289 millions de dollars à la victime.

France 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le jugement est historique. Pour la première fois aux États-Unis, un jury reconnait Monsanto comme responsable de la maladie d'un homme et reconnait la malveillance du pesticide Roundup. "La conception du Roundup a-t-elle été un facteur important ayant causé des dommages à M. Johnson ? La réponse est oui". L'émotion est grande pour Dewayne Johnson, jardinier utilisateur de pesticides Monsanto atteint d'un cancer incurable.

289 millions de dollars de dommages et intérêts

Pendant deux ans, Dewayne Johnson a utilisé dans son travail les pesticides de l'industriel. En 2014, les médecins lui diagnostiquent du système immunitaire qui lui ronge la peau aujourd'hui. Pour ses avocats, le verdict va permettre à 7 000 malades accusant Monsanto de porter plainte à leur tour. Selon Monsanto, la justice fait erreur, l'industriel va faire appel. Le tribunal a condamné Monsanto à verser 289 millions de dollars de dommages et intérêts à Dewayne Johnson.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

Le jardinier DeWayne Johnson, lors du procès face à Monsanto, à San Francisco (Californie, États-Unis), le 9 juillet 2018. 
Le jardinier DeWayne Johnson, lors du procès face à Monsanto, à San Francisco (Californie, États-Unis), le 9 juillet 2018.  (JOSH EDELSON / POOL)