Environnement : les particuliers privés de pesticides de synthèse depuis le 1er janvier

Après les collectivités, c'est désormais au tour des particuliers de se voir interdire la vente de pesticides de synthèse.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Depuis le 1er janvier, les particuliers ne peuvent plus acheter et utiliser dans leur jardin des pesticides de synthèses, comme le glyphosate. Les pesticides chimiques toxiques pour l'environnement et la santé ont donc tout simplement déserté les rayons. Fini le désherbant Roundup, cancérogène probable, fini les fongicides et insecticides de synthèse. Les particuliers se voient désormais proposer des alternatives.

Seulement 10% du marché concerné

À Salon-la-Tour (Corrèze), Damien Dekarz, fondateur de l'association La Graine indocile, cultive déjà ses quatre hectares sans produits chimiques de synthèse. Il sélectionne lui-même les graines des plantes les plus résistantes. Grâce à la permaculture, Damien Dekarz nourrit sa famille en respectant la nature. L'interdiction se limite à ce jour aux particuliers et aux collectivités, soit 10% du marché. Le reste des ventes concerne l'agriculture, où les pesticides chimiques restent autorisés.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur français pulvérise du glyphosate, le 11 mai 2018.
Un agriculteur français pulvérise du glyphosate, le 11 mai 2018. (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)