Paris : un herbier pour conserver les espèces menacées

L'herbier du Muséum national d'histoire naturelle accueille 8 millions de spécimens végétaux. Un trésor de plus en plus précieux pour les générations futures, alors que des espèces disparaissent.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

C'est un endroit mystérieux caché au cœur de Paris, au Jardin des Plantes. Dans le labyrinthe que constitue l'herbier du Muséum national d'histoire naturelle se trouvent 8 millions de spécimens, de fruits et de graines. Derrière des étagères métalliques se cachent des trésors. Pour les conserver, ces millions de plantes sont pressées, séchées et classées dans des pochettes. Que ce soit de simples pissenlits venus d'Auvergne ou des espèces en voie de disparition, l'herbier est une véritable mémoire des plantes du monde entier.

Le risque de disparition de la biodiversité

Depuis 350 ans, les botanistes collectent et archivent les végétaux du monde entier, mais aujourd'hui, le défi est de préserver une biodiversité en train de disparaître. La menace est grande, c'est pourquoi les scientifiques du Muséum national d'histoire naturelle continuent de sauvegarder la biodiversité avec un œil attentif.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le Jardin des plantes du Museum d\'histoire naturelle de Paris, le 11 janvier 2017.
Le Jardin des plantes du Museum d'histoire naturelle de Paris, le 11 janvier 2017. (MANUEL COHEN / AFP)