VIDEO. Naufrage du "Grande America" : Ségolène Royal appelle à des sanctions "exemplaires"

Selon Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, invitée vendredi sur franceinfo, les armateurs doivent "bien évidemment" payer.

franceinfo
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Il faut que les sanctions soient exemplaires", déclare Ségolène Royal, ancienne ministre de l'Environnement, vendredi 15 mars sur franceinfo, après le naufrage du Grande America. "C'est le principe pollueur-payeur". "Il faut savoir pourquoi il y a eu un incendie, poursuit Ségolène Royal, ambassadrice chargée de la négociation internationale pour les pôles Arctique et Antarctique. Il semblerait que des fûts de matières dangereuses, transportés par ce navire, n'aient pas été répertoriés et par conséquent, il faut que les investigations et les sanctions soient exemplaires parce que c'est très dissuasif." 

Les moyens de l'Etat "extrêmement réactifs"

Selon elle, les armateurs doivent "bien évidemment" payer. L'ancienne ministre a tenu a saluer "la rapidité et l'efficacité des moyens d'intervention de l'État parce qu'ils ont été extrêmement réactifs." "On ressent toujours de la colère face à la pollution de l'océan. On oublie souvent que l'océan, c'est 70% de la planète..."

Chaque fois qu'on fait du mal à l'océan, qu'on le pollue, qu'on fait de la surpêche, qu'on fait de la dégradation de la biodiversité, c'est finalement l'espace terrestre qui est abîmé et les êtres humains et les êtres vivants qui vivent sur cet espace terrestre.

Ségolène Royal

à franceinfo

"J'ai beaucoup lutté, quand j'étais ministre de l'Environnement, pour que l'océan soit reconnu comme un bien commun de l'humanité, assure l'ancienne ministre. Cela a beaucoup progressé. Un jour l'océan sera reconnu comme bien commun de l'humanité."

Ségolène Royal, invitée sur franceinfo vendredi 15 mars.
Ségolène Royal, invitée sur franceinfo vendredi 15 mars. (FRANCEINFO)