Environnement : l'inquiétant recul de la dune à Biscarrosse

Publié
Environnement : l'inquiétant recul de la dune à Biscarosse
France 3
Article rédigé par
France 3 Aquitaine, R. Cothias, Q. Trigodet, R. Nouvelle - France 3
France Télévisions

D'ici la fin du siècle, en France, jusqu'à 50 000 personnes pourraient être menacées par l'érosion, un phénomène qui s'accélère. Exemple à Biscarrosse, dans les Landes, où la plage a reculé de plusieurs mètres.  

La réapparition d'un bunker est le signe le plus visible de l'érosion et du travail d'usure de la houle. Avec sa dune fragile et abrupte, la plage centrale de Biscarrosse (Landes) est interdite d'accès. Les surfeurs, habitués des lieux, connaissent bien les caprices de l'océan, et son appétit vorace pour peu à peu ronger et grignoter la dune. "La structure de la plage recule de plus en plus, et ça devient catastrophique. Là-bas, il y a des bâtiments qui sont vraiment jusqu'au bord de la mer, il suffit d'une grosse tempête et ils peuvent partir", confie l'un d'eux.    

Une érosion inexorable   

Nouveauté à Biscarrosse, les vagues dépassent désormais régulièrement les 5 ou 10 mètres, durant "des vingtaines de jours", ajoute un autre surfeur. Le nouveau recul de la dune, évalué à 7 mètres depuis l'automne, s'inscrit dans un mouvement inexorable de l'érosion du littoral, aux effets déjà tangibles à Biscarrosse. "Comme l'océan monte hyper haut, parfois, on n'a pas la place de donner les cours. On a les vagues qui cassent très près du bord, du coup on est obligé d'annuler", explique un professeur de surf. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.