Cet article date de plus de sept ans.

Mélanie Laurent et Thomas Dutronc nus... contre la surpêche

La Commission européenne a prêté lundi ses murs pour une campagne contre la surpêche une peu particulière. Depuis 2009, une campagne de sensibilisation appelée "Fishlove" a déjà immortalisé nus, avec pieuvre, thon ou mulet, nombre de célébrités. Cette année, Mélanie Laurent et Thomas Dutronc se sont prêtés au jeu. 
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
 (Autre)

Exposer des stars dénudées avec des poissons au premier étage du siège de la Commission européenne peut sembler être une idée saugrenue. Et pourtant, la campagne de sensiblisation Fishlove s'est invitée sur ses murs, depuis lundi.

L'objectif : envoyer un signal à trois jours d'un vote prévu au Parlement européen sur les moyens financiers que compte se donner l'UE pour rendre sa pêche plus durable.

De nombreuses célébrités ont joué le jeu

La campagne de sensibilisation endossée par la Commission européenne a déjà immortalisé nus, avec pieuvre, thon ou mulet, nombre de célébrités. Après Lizzy Jagger vue par le photographe John Rankin ou l'actrice française Mélanie Bernier et le styliste Kenzo avec le portraitiste français Denis Rouvre, ce sont Mélanie Laurent et Thomas Dutronc qui ont pris la pose. 

"Il ne s'agit pas d'arrêter de manger des poissons, mais nous devons le faire dans le respect de leur survie, l'art est un excellent moyen de faire passer le message ", a expliqué Nicolas Röhl, le concepteur du projet, propriétaire d'un restaurant de poissons à Brighton, en Grande-Bretagne. 

Plus de fonds européens pour la surveillance des stocks de poissons

L'actrice française Mélanie Laurent, connue pour son militantisme environnemental, a indiqué dans une interview à Gala : "la crise de la pêche semble très complexe et difficile à comprendre, mais c'est en réalité si simple: tout ce que le monde doit savoir à propos de la crise de la pêche c'est que si nous ne commençons pas à protéger les poissons, ils meurent ". 

► ► ► A LIRE | Chronique : la pêche intensive menace les océans

Mais la campagne contre la surpêche ne s'arrête pas à ces simples photos. Les membres de Fishlove ainsi que différentes ONG mènent actuellement campagne pour que le Parlement européen se prononce le 23 octobre contre la réintroduction envisagée de subventions à la construction de nouveaux bateaux de pêche. Elles réclament notamment plus de fonds européens pour la surveillance des stocks de poissons et des pêcheurs.     

 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.