Loi anti-gaspillage : la seconde vie des invendus

Publié
Loi anti-gaspi : la seconde vie des invendus
Article rédigé par
H.Capelli, L.Pekez, O.Pergament - France 3
France Télévisions

Fini le gaspillage non-alimentaire. Depuis le 1er janvier, les entreprises n’ont plus le droit de détruire les invendus. La loi anti-gaspillage oblige les enseignes à brader ou a donner leurs stocks. Une aubaine pour les associations, comme c’est le cas à La Rochelle (Charente-Maritime).

Fournitures scolaires, vêtements, électroménagers… Avant, ils étaient détruits, désormais une loi leur offre une seconde vie. Près de La Rochelle (Charente-Maritime), un directeur d’hypermarché veut mettre fin à ce gaspillage en faisant des dons. "C’est mieux que ça vienne en aide à du monde plutôt que de gaspiller inutilement", déclare une cliente, ravie par cette mesure.

Une loi bénéfique pour les associations

Les produits qui ne trouvent pas d’acquéreur vont être donnés à des associations. En 2021, 11 223 euros de dons ont ainsi été réalisés par ce supermarché. Pour cela, ils sont aidés par Pierre-Yves Pasquier, cofondateur de Comerso. "Notre métier c’est d’organiser la collecte de ces produits et le don vers les associations"détaille-t-il. Les Restos du cœur vont bénéficier de ces dons, principalement en textiles. Selon un sondage, 80 % des entreprises pourraient être sanctionnées, car elles ne mettraient pas ce recyclage en place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.