LGV : les vignerons de la région de Sauternes protestent

Ils sont persuadés que le train va bouleverser le microclimat qui leur permet de faire un vin reconnu dans le monde entier.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Le gouvernement a validé le projet des lignes à grande vitesse Bordeaux-Toulouse et Bordeaux-Dax. Mais celles-ci ne font pas l'unanimité.
Dans le célèbre vignoble de Sauternes, la colère gronde. Pour les viticulteurs, le tracé de la LGV Bordeaux-Toulouse menace la typicité du plus prestigieux des vins liquoreux.
"Le champignon qui va s'installer sur le raisin va permettre à la baie de raisin de se déshydrater et d'avoir un jus de raisin très très sucré pour pouvoir élaborer le Sauternes", explique un professionnel.

"Un vin banal"

Les vignerons craignent la raréfaction de ce champignon. Car la future ligne passera à proximité de cette zone humide, là où les brouillards se forment et permettent le développement de cette pourriture noble. "C'est notre particularité, c'est notre âme. Si on ne l'a plus, on deviendra un vin banal", insiste Stéphane Wagrez, du château La Bouade à Barsac (Gironde).
Les 173 viticulteurs de Sauternes espèrent tout de même que la LGV ne se fera pas, car son financement de plus de huit milliards d'euros s'avère difficile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un viticulteur traite ses champs de vignes, le 15 mai 2009.
Un viticulteur traite ses champs de vignes, le 15 mai 2009. ( MAXPPP)