Cet article date de plus de dix ans.

Les ingénieurs de Fukushima ont rétabli l'électricité dans le réacteur numéro 2, a indiqué Tepco

L'électricité est arrivée jusqu'au distributeur du réacteur 2 mais des contrôles sont encore nécessaires sur le système, a précisé dimanche l'opérateur du site.L'AIEA avait émis des doutes samedi sur l'état des pompes qui permettent de refroidir les réacteurs et le combustible usagé.
Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Un camion de pompiers arrose le réacteur 3 de la centrale de Fukushima pour tenter de le refroidir (19 mars 2011) (AFP / NHK)

L'électricité est arrivée jusqu'au distributeur du réacteur 2 mais des contrôles sont encore nécessaires sur le système, a précisé dimanche l'opérateur du site.

L'AIEA avait émis des doutes samedi sur l'état des pompes qui permettent de refroidir les réacteurs et le combustible usagé.

L'électricité est arrivée jusqu'au distributeur du réacteur 2, mais il est nécessaire, par mesure de sécurité, de contrôler les différents composants des systèmes de refroidissement et d'autres appareils avant de tenter de les réalimenter en électricité , a expliqué à l'AFP un porte-parole de Tokyo Electric Power (Tepco), Naohiro Omura.

L'arrivée de l'électricité au réacteur 2 devrait permettre aussi de distribuer du courant aux installations du réacteur 1, qui lui est relié.

Cependant, l'Autorité de sûreté nucléaire a annoncé dimanche après-midi que la situation restait "grave" à la centrale. "Les lignes sont connectées mais il n'est pas possible encore de les utiliser en raison du risque de court-circuit", a expliqué devant la presse le directeur général adjoint, Olivier Gupta, rappelant que le matériel a été plongé dans l'eau. "Il s'agit de vérifier tableau électrique par tableau électrique, matériel par matériel si on peut connecter chacun d'entre eux", a-t-il ajouté. "Ce n'est pas parce que les cables sont tirés que le problème est résolu", a-t-il insisté relevant que la "situation reste grave et précaire".

Les contrôles prennent du temps
"Les contrôles prennent plus de temps" que prévu, a déclaré le porte-parole de Tepco. "Nous ne savons pas exactement quand nous pourrons relancer les systèmes", a-t-il ajouté.

Le retour du courant est censé permettre de relancer les pompes qui servent à l'injection d'eau pour refroidir les réacteurs et les combustibles usagés des réacteurs de la centrale japonaise. Mais, pour l'Agence internationale de l'énergie atomique, il n'est pas certain que ces pompes puissent être remises en route.

"Nous ne savons pas si les pompes à eau sont endommagées et si elles fonctionneront lorsque le courant sera rétabli", a déclaré samedi Graham Andrew, haut responsable de l'AIEA.

Samedi, les techniciens avaient réussi à tirer une ligne à haute tension vers le réacteur 2.

En attendant, les arrosages continuent
Les autorités espèrent aussi arriver à alimenter en courant les six réacteurs, dont les 3 et 4, les plus endommagés.

Le rétablissement de l'électricité est essentiel pour relancer les pompes qui fournissent de l'eau au système de refroidissement des réacteurs et remplissent les piscines où est entreposé le combustible usé. Leur assèchement menace de libérer d'importantes quantités de radioactivité dans l'environnement, qui pourraient empirer si les pompes n'étaient pas rapidement remises en marche.

En attendant la remise en marche des pompes, les équipes mobilisées continuent leurs opérations d'arrosage ininterrompu, à l'aide de camions citernes équipés de canon à eau.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.