Les États-Unis se réveillent lentement après le passage de Sandy

Ils sont des millions à New York et dans le New Jersey à avoir passé une seconde nuit dans le noir, les pieds dans l'eau, alors que la tempête Sandy s'éloigne vers le Canada. New York s'éveille lentement : deux de ses aéroports ont repris du service mercredi, des bus sillonnent les rues, et la Bourse de Wall Street a rouvert. Côté présidentielle, Barack Obama a prévu de se rendre dans les états sinistrés. Mitt Romney, lui, reprend sa campagne en Floride.

(Maxppp)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Curieuse ambiance à une semaine de l'élection présidentielle américaine. Plus de huit millions de foyers et d'entreprises sont privés de courant dans 17 États et pourraient le rester quelques jours, le temps de réparer les énormes dégâts provoqués par l'ouragan Sandy qui a frappé la côte Est des États-Unis dans la nuit de lundi à mardi. Les réseaux téléphonique et internet aussi sont très perturbés. Et le bilan humain très lourd : au moins 42 morts. 

>   Relire notre article sur la journée de mardi aux Etats-Unis

Pour le maire de New York, Michael Bloomberg, la vue de certains quartiers de sa ville rappelle "des images que nous avons pu voir de la fin de la Seconde Guerre mondiale ". La mégalopole compte 18 victimes à elle toute seule. Le sud de Manhattan est toujours plongé dans le noir, depuis l'explosion d'un transformateur. Le métro, dont certains couloirs ont été envahis par les eaux, est toujours fermé mais devrait fonctionner de "manière limitée " dès jeudi comme annoncé par le gouverneur de new York, Andrew Cuomo. cette reprise partielle du métro dans Manhattan "sera complétée par une navette de bus entre Brooklyn (est) et Manhattan " en passant par les ponts qui ont été rouverts, a précisé Andrew Cuomo. Également de manière limitée, deux lignes de trains de banlieue devraient circuler.

La vie reprend son cours, lentement

Mais nombreux sont les New-Yorkais à vouloir retourner travailler mercredi. Les quelques lignes de bus qui ont repris du service se sont ainsi rapidement retrouvées bondées. Dans le nord de Manhattan, les petits vendeurs ambulants d'alimentation ont retrouvé leur place habituelle sur les trottoirs tandis que taxis et camions de livraison reprennaient leurs droits sur les routes new-yorkaises.

John F. Kennedy et Newark Liberty, deux des aéroports internationaux fermés depuis lundi, ont également repris du service. Même si à JFK notamment, le service reste très limité, a précisé un porte-parole, invitant les passagers à se renseigner sur leur vol avant de s'y rendre.

Wall Street a enfin rouvert, après deux jours de fermeture en présence du maire de New York, Michael Bloomberg, qui a sonné la cloche. Les cours du pétrole notamment ont repris normalement.

Halloween annulé

Mais la mégalopole semble avoir du mal à retrouver sa frénésie habituelle. Signes qui ne trompent pas : pour la première fois en 39 ans d'existence, la grande parade d'Halloween prévue ce mercredi a été annulée, et les organisateurs du légendaire marathon de New York censé accueillir 47.000 coureurs dimanche, se demandent actuellement comment ils vont pouvoir assurer l'événement.

En revanche, les spectacles de Broadway doivent être joués mercredi ainsi que ceux du Metropolitan opera qui présentera dans la soirée "The Tempest " de Thomas Ades. Une affiche on ne peut plus appropriée.

La campagne électorale se relance...

S'il faudra des jours, des semaines ou des mois pour réparer les dégâts estimés à près de 20 milliards de dollars selon certains experts, la politique elle reprend ses droits. L'air de rien !

Si Barack Obama a annulé ses déplacements de mardi et mercredi, c'est pour mieux s'imposer comme président aux manettes. Il rendra visite aux sinistrés de New York et du New Jersey. Et pendant ce temps-là, sa garde rapprochée, le vice-président Joe Biden et l'ex-président Bill Clinton, continuent de faire campagne.

Mitt Romney lui a très habilement transformé une intervention prévue dans l'Ohio à Kettering en réunion de soutien aux victimes de l'ouragan. Même si son état-major a profité du rendez-vous pour diffuser une vidéo à sa gloire. La fin de la trêve a sonné pour lui de toute façon : il sera en Floride ce mercredi, où il est donné légèrement en tête. 

... et Sandy s'essouffle

Selon  les données météorologiques américaines , l'oeil de la tempête s'approche de la région des Grands lacs, mais a sérieusement perdu de son intensité. Après avoir soufflé à 150 km/h, elle est tombée à près de 70 km/h.