Cet article date de plus de sept ans.

Les écologistes dénoncent le report de la loi sur la transition énergétique

Le texte doit permettre de rendre la France moins énergivore. Initialement prévu pour la fin 2014, le gouvernement a annoncé son report au printemps 2015.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Nicolas Hulot assiste à une conférence de presse à Paris, le 6 décembre 2013. (ALAIN JOCARD / AFP)

Y aura-t-il le "renoncement de trop" ? Nicolas Hulot s'inquiète après le report à 2015 de la loi sur la transition énergétique, qui doit permettre d'aboutir à une France moins énergivore et moins dépendante du nucléaire. "Cela fait mille jours qu'on l'attend, si elle est reportée à l'année prochaine, ce n'est pas acceptable", dénonce l'envoyé de François Hollande pour la protection de la planète dans le JDD, dimanche 8 juin.

Le président de la République avait pourtant promis que le texte serait "conclu d'ici la fin de l'année 2014". L'objectif ne sera pas tenu : Matignon prévoit désormais l'adoption de la loi au "printemps 2015". "Il y a eu un long débat pour la préparer, rappelle Nicolas Hulot. Si cela débouche sur une souris, plus personne, et moi le premier, ne pourra et ne voudra continuer à participer à ce type de consultations."

EELV dénonce l'attitude d'Arnaud Montebourg

Invitée de France 3, la secrétaire nationale d'Europe Ecologie-les Verts dénonce elle les "lobbies" à la manœuvre derrière le report du texte, "celles et ceux qui ne veulent pas qu'on limite la puissance nucléaire". Emmanuelle Cosse vise "y compris des membres du gouvernement, Arnaud Montebourg très clairement". "Pendant que la France tergiverse, tous les pays européens sont lancés sur les énergies renouvelables", déplore-t-elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Environnement

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.