Lac Léman : la prolifération des plastiques concerne aussi l'eau douce

Les déchets plastiques toxiques pullulent sur les bords du lac Léman et menacent d'asphyxier sa faune et sa flore.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Entre la Suisse et la France, le lac Léman est un des plus grands lacs d'Europe. Mais ces 600 m² d'eau douce ne sont pas toujours propres. Une fois par semaine, des bénévoles nettoient une des plages près de leur club de plongée. La pollution est visible en surface, mais elle se trouve aussi sous l'eau. En cherchant, on trouve du plastique à peu près partout. Le plastique, comme dans les océans, se décompose en petits morceaux au fil du temps.

Des microplastiques dissous dans l'eau

À Lausanne (Suisse), des chercheurs étudient ces microplastiques de très près. Les 130 pêcheurs professionnels qui travaillent sur le lac sont eux aussi des témoins de cette prolifération des plastiques. Ils prélèvent environ mille tonnes de poisson chaque année. Pour l'instant, après de nombreuses analyses, aucune interdiction de consommation n'a été formulée. Le Léman n'est en tout cas pas le seul lac concerné. On retrouve des traces de plastique dans la plupart des grandes réserves d'eau douce du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT

Franceinfo est partenaire de la consultation "Agissons ensemble pour l'environnement" avec Make.org. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.

De nombreux Français travaillent en Suisse, notamment à Genève, près de la frontière.
De nombreux Français travaillent en Suisse, notamment à Genève, près de la frontière. (EURASIA PRESS / PHOTONONSHOP / AFP)